lundi, 26 mars 2018

En France, l'honneur mène à la mort, et le déshonneur à la gloire et à la fortune.

Honneur au brave officier de gendarmerie qui a donné sa vie pour sauver un otage. Ceci dit, j'espère que chaque future prise d'otage musulmaniaque ne sera pas une occasion pour un officier de gendarmerie de faire pareil. Au rythme où vont les choses, la gendarmerie risque de se trouver rapidement sans supérieurs hiérarchiques. Le héros, après avoir essuyé plusieurs balles du foudallah, a été achevé d'un "coup de couteau à la gorge". Ce qui, en langue française, s'appelle "égorgé", la "signature" de ces dingues dont le désert cérébral est infiniment plus total et mortel que le Sahara.

15:11 |  Imprimer

dimanche, 25 mars 2018

La médecine au service de l'individu est un leurre qui enrichit une minorité, mais ruine le collectif

Dans tous les régimes, et tout au long de notre histoire, la science se met toujours à genou devant la croyance. Cette dernière se sert de "certitudes" scientifiques pour combattre le doute, pire maladie du cerveau qui puisse exister, et contagieuse de surcroît. La science est une péripatéticienne née, puisqu'elle ne peut s'autofinancer, hormis le cas des empoisonneurs publics officiels que sont les grands groupes pharmaceutiques. Les cimetières et les mouroirs pour vieux (sans oublier les services oncologiques pour enfants) nous rappellent tous les jours l'immense efficacité des cochoncetées que nous vendent ces gangsters de la pilule. La santé est devenue depuis longtemps un secteur économique à part entière, où les médecins sont des courtiers en bourse.

13:38 |  Imprimer

Ils nous bourrent le crâne avant de nous bourrer les fesses (pour rester élégant)

Le "social" est une invention du capitalisme pour ponctionner le populo. Plus les régions et communes croulent sous les charges sociales, moins elles sont capables de financer les infrastructures. Du coup, elle privatisent l'eau, les transports publics, les ordures etc., en les confiant à des sociétés privées, où siègent, par le plus pur des hasards, certains élus ou leurs maîtresses, épouses, enfants, cousins ou concierges. Un ramassage d'ordures municipal n'a pas à faire de bénéfices, ou alors, ceux-ci sont versés dans la caisse communale. Dès lors que cela devient privé, y'a bon les bénéfices qui vont dans la poche des bons démocrates qui, devant les caméras, couinent contre les méchants démocrates africains ou est-européens. L'hypocrisie est leur fonds de commerce à tous.   

12:19 |  Imprimer