mercredi, 11 avril 2018

Gaïa va devoir militer pour Assad

Trump déclare qu'Assad est un animal. Excellent. La Convention de Genève ne s'adresse pas aux animaux, ni à leur progéniture. En déshumanisant l'adversaire, on le déclare hors la loi, c.-à-d. que tout le monde a le droit de le tuer par tous les moyens, lui et tous ses fidèles. Le gaz est un prétexte et les occidentaux le savent parfaitement. Mais il s'agit d'une guerre de religion, et l'anathème a été jeté sur Assad et les siens. Il n'y a pas besoin de prouver l'existence de l'attaque au gaz, puisque celle-ci est de notoriété publique... Pauvres êtres humains. Pauvres peuples.

14:33 |  Imprimer

lundi, 09 avril 2018

Le pollueur-payeur, c'est toujours moi, toi, et jamais eux

Rappelez-vous le débat sur la pollution par le diesel. Voici une info du gouvernement autrichien: "Rien que les 25 plus grands navires porte-conteneurs sur les quelque 40 000 qui existent à travers le monde, émettent sous forme de fuel lourd plus de polluants que 750 millions de voitures." Alors imaginez la pollution créée par les 40 000 navires porte-conteneurs!!! Pour l'industrie, pas question de toucher aux porte-conteneurs, qui doivent être rentabilisés. Mais inciter les braves consommateurs à abandonner pour une bouchée de pain leur bonne voiture diesel pour polluer moins, relève de la farce tranquille. Le seul moment où nos politiques ne nous mentent pas, c'est quand ils se taisent.

17:57 |  Imprimer

La bénédiction Urbi et Orbanis pour les Hongrois

Les Hongrois refusent l'Europe ouverte, c'est le syndrome de l'autruche-hongrie !

17:34 |  Imprimer