mercredi, 15 février 2017

Trump trop proche d'Israël. Cela dérange les affaires (pas l'âme) de bien du beau monde

Scandale terrible aux USA: un membre du club privé de Trump a photographié et publié sur internet la photo du militaire qui porte la "valise nucléaire" du POTUS. Encore une connerie à la Trump, quoi ! Le hic du hoc, c'est que l'identité du porte-valisette n'a jamais été un secret. J'ai vu à la télé des tas de POTUS suivis à la descente d'avion ou d'hélicoptère de leur soldat porte-valisette, qui pouvait donc être aisément identifié par des millions de gens. Pourquoi cela devient-il scandaleux lorsque cela arrive sous Trump? C'est à cause de ces gros mensonges dans la presse que je doute aussi des autres "nouvelles" publiées sur Trump. 

11:57 |  Imprimer

mardi, 14 février 2017

Mannequins cul-de-jatte, lépreux, tuberculeux, agonisants: it's now or never !

Sur le catwalk ces dernières semaines: des trisomiques, des intersexuels (si si, ça existe, ils ont pénis et vagin en même temps), des rescapées du cancer du sein, qui montrent leurs cicatrices durant le défilé, ou des transexuels (des pénissés en route vers le vagin, ou des vagineux en route vers la pénissitude). Demain, des tétraplégiques, des cancéreux en phase terminale entre deux cadavres de bébés phoques écorchés vifs ? Rien n'est trop immonde pour nos empires du tissu gourmand. Attirer l'attention à tout prix, tout en se faisant passer pour un bienfaiteur de l'humanité. Et la même presse qui a obtenu en son temps l'arrêt des "monstres" dans les foires, encense maintenant la présence de ces mêmes "monstres" quand ils sont montrés sous enseigne Dior, Chanel ou autre, qui sont toutes des machines à faire du fric d'un autre niveau que les petites foires itinérantes d'antan. Plus il y a de milliards en jeu, plus la cause devient noble. Et personne ne se marre ou a au moins la décence de vomir sur ces pratiques ignobles et hypocrites. Si demain, j'ai un cancer du colon, j'aurai probablement et enfin toutes les chances de devenir mannecul pour une marque prestichieuse.

15:18 |  Imprimer

lundi, 13 février 2017

Sports d'hiver en vogue chez les riches

La filleule du prince Charles d'Angleterre est morte à 51 ans, emportée par un abus de neige bien poudreuse. La pauvre avait des trous dans le palais, sans compter l'intérieur du nez complètement rongé par la cocaïne. Triste fin pour une femme qui n'aura jamais connu les joies du travail. Mao avait raison. Il faut envoyer ces dépravés à la campagne, nettoyer les porcheries. Cela remet les idées en place. Par ailleurs, quel manque de style. L'abus de Château Yquem ou de Whisky single malt hors d'âge est tout de même plus classe que de s'enfoutrer de la poudre par tous les trous. Corollaire de l'histoire: les trafiquants de drogue dirigent le monde. La soi-disant lutte contre les extrémistes religieux cache probablement une lutte d'influence sur les réseaux de distribution.

15:08 |  Imprimer