dimanche, 25 mars 2018

La médecine au service de l'individu est un leurre qui enrichit une minorité, mais ruine le collectif

Dans tous les régimes, et tout au long de notre histoire, la science se met toujours à genou devant la croyance. Cette dernière se sert de "certitudes" scientifiques pour combattre le doute, pire maladie du cerveau qui puisse exister, et contagieuse de surcroît. La science est une péripatéticienne née, puisqu'elle ne peut s'autofinancer, hormis le cas des empoisonneurs publics officiels que sont les grands groupes pharmaceutiques. Les cimetières et les mouroirs pour vieux (sans oublier les services oncologiques pour enfants) nous rappellent tous les jours l'immense efficacité des cochoncetées que nous vendent ces gangsters de la pilule. La santé est devenue depuis longtemps un secteur économique à part entière, où les médecins sont des courtiers en bourse.

13:38 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.