mercredi, 14 février 2018

Une semaine de métro à Bruxelles ou la vie du petit galérien belge

Lundi: Retard de 30 minutes, je dois continuer à pied pour être à l'heure

Mardi: Tentative de suicide, je dois continuer à pied

Mercredi: Grève sauvage des conducteurs de métro: je dois marcher à pied

Jeudi: Panne technique: je dois continuer à pied

Vendredi: Des "promeneurs" sur les rails: je dois continuer à pied

Samedi: Stations fermées pour cause de sommet européen: je dois marcher à pied

Dimanche: Retard de seulement 15 minutes: j'exulte

Comme partout en Europe, les infrastructures s'écroulent pendant que l'élite se remplit les poches. Des patrons d'intercommunales en Wallonie s'octroient des "salaires" de 100.000 EUR par mois. Les banques prêtent aux copains qui, fortune faite, font une belle faillite frauduleuse qui leur évitera de rembourser la banque. C'est le petit contribuable qui remboursera la banque. Plus de la moitié des Rolls, Ferrari et autres Porsche des grossiums du régime sont en fait payées indirectement par le petit contribuable. Ils vivent grassement sur le dos du peuple et nous chantent le democrassy-blues du matin au soir. Ils nous imposent par la loi de partager nos biens avec eux. Mais eux ne partagent pas leurs biens avec nous. Economie de marché? Marché de dupes, oui!

12:25 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.