lundi, 05 février 2018

Un régime fourmidable

Dans la nouvelle version de l'avion Boeing 737, ils ont créé 21 sièges en plus en réduisant le nombre et la taille des toilettes. Désormais, pour 168 passagers, il y a 2 toilettes de 60 cm de large. L'abjection capitaliste à son apogée. Comme uniquement les riches peuvent se payer des feurste classe, les autres sont relégués aux fourgons volants à bestiaux. Non merci, pas pour moi. Que l'on puisse concevoir une telle horreur nous montre de quoi les capitautalitaires sont capables. Ce système est prêt à soumettre à une véritable TORTURE des braves gens ensardinés pendant plusieurs heures, quasiment dépourvus de toute possibilité d'uriner ou de déféquer en cas de besoin. En même temps, le même système REFUSE de torturer l'horrible assassin Salah Abdeslam qui refuse de parler et qui s'en "remet à Allah". Le régime bichonne les pire monstres au nom de la loi. Le même régime permet que l'on maltraite des voyageurs honnêtes d'une manière qui ferait bondir toute association de défense des animaux, s'il s'agissait de bêtes. Mais il ne s'agit pas de bêtes, mais de bétail humain (c'est d'ailleurs le terme utilisé par le personnel de bien des compagnies aériennes pour désigner leurs clients bas de gamme). Jusqu'où ira cette accumulation de perversions? Le salaud est chouchouté, tandis que les braves petites gens sont littéralement réduits à un rôle de fourmi consommatrice.

21:56 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.