lundi, 13 novembre 2017

Bruxelles victime de la dividentesque

Le bruit circule à Bruxelles que certains grands centres commerciaux aux portes de la ville ne seraient pas étrangers aux émeutes d'hier au centre ville, quartier de la Bourse. Il suffit de quelques dons à certains partis politiques pour paralyser l'action de la police. En plus, il faut payer une dizaine de meneurs pour les pillages, et le but est atteint: détruire la réputation du centre et donc détruire définitivement ses commerces. Toujours se dire, à qui le crime profite-t-il? Certainement pas à la communauté marocaine de Bruxelles.

20:13 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.