dimanche, 03 septembre 2017

Jeunesse désoeuvrée cherche occupation...

Chaque invasion a ses collaborateurs dans le pays conquis. Ils flattent l'envahisseur, lui trouvent mille qualités, et font la queue pour dénicher un bon poste auprès du nouveau régime qui se met en place, brutalement ou insidieusement. Ils trouvent que la nouvelle forme de vie apportée par l'envahisseur va donner un bon coup de fouet à la culture du pays conquis, sans oublier l'apport de sang neuf, doux euphémisme pour les innombrables viols qui accompagnent toute prise de territoire. Et puis il y aussi ceux qui ont des comptes à régler, par exemple avec la belle blonde du rez-de-chaussée qui a refusé des avances. Parmi les collamoches, des poètes, des artistes, des grands intellectuels et même des ouvriers, dont bien des braves gens, mais aussi une sacrée flopinette de saligauds patentés, prêts à bouffer à tous les râteliers, et qui pensent renifler l'avènement d'un monde nouveau. Rendez-vous en 2045, les gars! Certains seront alors réfugiés à Sigmaringen, pardon, je veux dire à Riyad. On ira les chercher là-bas, et on les jugera.

12:36 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.