lundi, 10 juillet 2017

Pendant qu'ils causent des jeux olympiques à Paris dans leurs salons rutilants...

Partout en Europe des jeunes et des moins jeunes s'apitoient sur le sort des réfugiés. Pourtant, ces migrants viennent de pays, où les vieillards non nantis meurent généralement dans la dignité. Chez nous, ils sont parqués dans des mouroirs abjects, où ils crèvent à petit feu, dans leurs culottes pleines de merde et de pisse, dans leurs lits aux draps inchangés pendant des semaines, avec une nourriture que refuseraient les nouveaux '"arrivants". Pas de jeunes filles présentes pour essuyer les fesses fripées, pas de volontaires présents pour parler ne serait-ce que 5 minutes par jour à ces damnés du monde civilisé, pas de campagnes de presse avec photos en couleurs. Je crache avec dégoût sur ces régimes, cette presse, ces prêtres, qui connaissent la situation, mais qui ne bougeront pas un doigt, car les vieux démunis ne constituent pas un groupe cible rentable pour l'industrie, hormis quelques mafias russes recyclées dans l'aide à domicile. Montre moi comment tu accompagnes les vieux vers leur fin et je te dirai si tu es un être humain...

23:17 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.