mardi, 20 juin 2017

Qui arme les terroristes? La police ?

Le fiché S allahphile qui s'est fait exploser contre des gendarmes à Paris avait un permis de détention d'armes. Quand on sait le parcours du combattant qu'est l'obtention d'un permis de détention, on s'interroge. Le commerçant X se voit refuser le permis. Mais Mohamed, pourtant fiché comme extrémiste, l'obtient sans problèmes. Un jour, nous apprendrons peut-être qu'il y avait, de nos jours, une cellule terroriste au ministère de l'Intérieur, chargée de favoriser, recruter et manipuler des foudallahs, dans un but inavoué mais forcément monstrueux.  

11:21 |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.