dimanche, 30 avril 2017

Au nom de l'hypocrisie, de la lâcheté et du saint budget publicitaire

Que penser d'une presse qui montre exclusivement des enfants d'opposants au régime, blessés ou tués lors d'attaques des troupes syriennes, et jamais des photos d'enfants de Syriens fidèles à Assad, blessés ou tués lors d'attaques ou d'attentats commis par des opposants au régime? C'est abject. C'est minable.

08:37 |  Imprimer

Votez Macron ou le ciel vous tombera sur la tête

Pourquoi un deuxième tour puisque le vote pour Macron est obligatoire ? Même le Président en titre à l'Elysée dit au citoyens: "prenez le bulletin Macron". Et si on vote Le Pen, c'est le peloton ? Ces gens là ont une vision de la démocratie qui fait froid dans le dos. Pourquoi encore des élections puisque le régime impose son candidat comme SEUL vainqueur possible. 

00:06 |  Imprimer

samedi, 29 avril 2017

Demain, ils exigeront que Marine Le Pen assassine son père comme preuve de soumission au système !

C'est triste à dire, mais dans ces élections, la haine n'est pas du côté supposé. La diabolisation de l'adversaire politique mène toujours à la haine qui, à son tour, sera suivie par des actes méprisables, voire horribles. Quant aux victimes de ces actes, les médias déclareront qu'elles l'ont bien cherché... 

13:13 |  Imprimer